• Lectures
    Partageons les livres que je dévore chaque soir avant de m'endormir : il fait nuit, la guirlande guinguette de l'étagère est allumée, la fenêtre est ouverte et nous pouvons apercevoir un quartier de lune...
    Lire la suite
  • Lifestyle
    Ce qui est pratique dans une rubrique "lifestyle", c'est qu'on peut y trouver un tas de sujets emberlificotés : psycho, santé, cuisine, sport, travail, voyage ... Un vrai bronx quoi !
    Lire la suite
  • Wishlists
    S'accorder des petits plaisirs peut paraître futile ou anecdotique, pourtant l'accumulation de petits contentements fonctionnent en général assez bien sur l'humeur générale (en tout cas, sur la mienne !). En même temps, j'ai un peu honte car comme le dit le Dalai Lama : « Le bonheur et la satisfaction doivent finalement être quelque chose qui viennent de soi. Il ne faut pas s'attendre à une réelle satisfaction avec de l'argent ou un ordinateur par exemple». Ben mince.
    Lire la suite
Bonjour !
Maman gâtée, cat & book addict, bicycletteuse dans l'âme, euh... et rédactrice web !

Pour les plus curieux...
Psst la suite est ici...

Une journée exceptionnelle - Kaira Rouda


Je partage aujourd'hui mon avis sur Une journée Exceptionnelle de Kaira Rouda, que j'ai (encore) écouté sur Audible. Kiffant, si comme moi, vous êtes du genre débordée qui n'a pas le temps de retirer le vernis sur ses pieds, et qui attend impatiemment qu'il s'écaille intégralement (oui bon d'accord, en été, je repasse une couche ou deux sur la version abîmée pour ne pas faire trop cradingue). D'ailleurs, même si on a le temps de s'occuper de ses orteils, on peut tout de même écouter son audiobook à Paris-sur-Seine, la vue sur le parc de Saint-Cloud, une légère brise sur les épaules, un cocktail Low ABV glacé à la main (mocktail pour les habitués), et un parasol Amos à franges au-dessus de la tête.

Bon, je reviens à Kaira Rouda et son livre, Une journée Exceptionnelle. Je suis un peu dans le mood thrillers ces derniers temps, c'est pourquoi j'ai sélectionné ce livre ce mois-ci sur Audible. Je sens votre impatience grandissante - ou votre désespoir absolu - alors j'enchaîne !






Ah le patriotisme américain (I'm proud to be an American !) et l'importance de la réussite sociale outre-Atlantique (everything is about money !), Paul Strom, le protagoniste du roman, s'y reconnait bien. Ajoutez à cela qu'il n'est absolument pas profem (pro-féministe pour les hommes pas profems qui passeraient par là), qu'il se targue d'être beau, blond et grand, ainsi que "d'avoir" une femme et des enfants du même acabit. Vous cernez le personnage ? Insupportable, suffisant, superficiel, hypocrite... Je spoile un peu là, car c'est par petites touches que le lecteur découvre Paul Strom. 
Mais reprenons au début du récit : Etats-Unis, ville de Colombus dans l'Ohio, Paul et Mia sont mariés et parents de deux petits garçons. Paul occupe un poste à responsabilité dans la publicité et Mia reste au foyer, pour s'occuper des enfants. Ce week-end, Paul a décidé d'organiser "une journée exceptionnelle" et d'emmener Mia dans leur maison secondaire, au bord du lac Erié. Les enfants ne sont pas de la partie et le séjour promet de se passer pour le mieux, d'autant que Paul a tout organisé pour qu'il en soit ainsi.
Le livre de Kaira Rouda contient presque 400 pages et l'action se déroule sur une seule journée qui débute de beau matin, lors du départ en voiture, pour finir dans la nuit. Le personnage de Paul s'adresse et se confie directement au lecteur qui suit le cheminement de ses pensées entre le déroulement de la journée et les conversations qu'il tient avec son épouse.


Ce que j'ai aimé dans Une journée Exceptionnelle

Bon, déjà, je suis assez bonne cliente du thriller domestique qui nous place en position de voyeur face à un couple d'apparence souvent parfaite. Puis, et surtout, je trouve tellement malsaine cette manie actuelle d'exploiter les réseaux sociaux, pour créer une version plus présentable/esthétique ou palpitante de nos vies. C'est même carrément moisi, mais je ne vais pas entrer dans ce débat ici, sinon je vais perdre le tout petit peu de lecteurs qui pourraient passer ! Dans ce livre, l'auteur évoque lourdement ces versions enjolivées de nous-mêmes, au travers de Paul, dont la préoccupation première est de paraître...

Ce que j'ai moins aimé

Euh, déjà le narrateur chargé de lire le livre sur Audible. Je suppose qu'il a si bien fait son travail et qu'il est tellement entré dans le rôle de Paul qu'il en est devenu exaspérant. A la fin, je ne supportais tellement plus sa voix de pervers que j'ai failli lâcher l'affaire et les écouteurs. Et comment vous dire, 10 heures de lecture, c'est supra-méga-long ! Peut-être que ça passe mieux en version papier, mais j'ai quand même eu une nette impression de lenteur et de manque d'actions. C'est vraiment super de vouloir prendre son temps pour poser l'ambiance et installer une intimité avec les personnages, mais là, on peut carrément avoir l'impression d'avoir fumé un truc roulé dans du papier OCB.
Et puis, le personnage principal et l'histoire me paraissent trop caricaturaux, je n'y ai pas cru. Mais bon, c'est mon avis et il faut savoir que je n'ai pas la foi théologique.






Et Une journée Exceptionnelle en bref alors ?

Un thriller que j'ai trouvé agréable mais pas exceptionnel.



Je vous quitte en pensant au malheur d’avoir les cheveux courts et bouclés (enfin, au carré – sujet des plus fascinants, comme le guacamole), au manque d'exercices physiques qui caractérise ma vie actuelle (et aux capitons qui s'agglutinent sur mes fesses, même qu'on dirait des vagues), aux années 80 (à cause de la chanson/trip nostalgique 1987 de Calogero que je viens d'entendre à la radio), à Sens Critique et à la qualité de leurs chroniques. Vous avez hâte de connaître la suite ? Ben, je vais allumer les guirlandes pour éclairer le salon et finir les restes de mon plat indien (oui, on passe de la féérie au poulet biryani ici). Bonne lecture !


Pour vous abonner ou vous renseigner sur Audible, c'est
Pour acheter le livre, c'est par ici

Audible : abonnement 9.95 euros par mois pour un livre
Éditeur original : Editions Charleston Noir

Nb de pages : 384 pages

Prix papier : 22,50€