Open top menu
30 octobre 2015


Les dimanches pluvieux, les semaines maussades, la mélancolie du ciel automnal... Autant de raisons d'avoir un petit coup de mou en cette période de l'année : c'est un peu comme si un voile gris s'était abattu sur les idées positives, la motivation, les mini-jupes et les mèches de cheveux blondies par le soleil. Un peu comme si un épouvanteur se baladait sournoisement dans le quartier, en aspirant les couleurs vives et colorées des dernières tomates de mon jardin, et en déversant une humidité froide qui m'oblige à porter des chaussettes en moumoute à longueur de soirée.



C'est un fait, après quelques semaines de manque de vitamine A, de chaleur et de mojitos sirotés sur une terrasse ombragée, je me retrouve lamentablement avec une tisane dans la main, en train de pleurer devant "Une Chance de trop", pas seulement parce qu'elle est interminable cette série. Il est grandement temps de relativiser et de penser à toutes ces petites choses qui font que, malgré tout, je suis presque la fille la plus heureuse du monde, ou au moins celle de la rue des Pruniers, gardons le sens des réalités. Je vous propose de partager ma petite liste des jours gris, celle des choses à faire quand votre vie, c'est pas vraiment la joie (et encore plus si c'est un euphémisme).



1- Se focaliser sur les choses positives, sur ce qui apporte du réconfort : j'ai une famille absolument géniale, mes enfants sont les plus tops du monde . Ne pas oublier de toujours se mettre en avant et de voir le verre à moitié plein dans ces moments-là : je suis jeune (et non pas j'ai les nénés qui commencent à pendre), je suis jolie (pas mes pieds ressemblent à des Knacki Herta, et je refuse d'aller à la piscine sans porter des chaussettes), je suis intelligente (et non pas l'intelligence, ça sert à rien quand t'as chopé une bouée de graisse qui flotte autour du ventre).

2 - Relativiser. Se remémorer que l'on fait partie des personnes les plus privilégiées du monde : je ne suis pas née au Bangladesh, j'ai un toit pour dormir, j'ai de quoi manger dans le frigo (et en plus des tas de trucs bio supra chers), je mets le chauffage dès que j'ai froid aux pieds. Parfois je pense au fait que des millions de personnes à travers le monde et même en France rêveraient de pouvoir vivre confortablement, alors j'ai honte de me plaindre et j'essaye d'être heureuse par respect pour ce qui m'a été offert. 

3- S'épanouir professionnellement. Ou tout au moins, ne pas arriver au boulot en ayant l'envie irrépressible de se planquer sous le bureau ou de planter l'ouvre-lettres dans les fesses de sa collègue. La sphère professionnelle représente une grande partie de notre vie et de notre temps, si on ne s'y épanouit pas, il faut changer de domaine ou de société. D'ailleurs, je parle pour moi, si je ne trouve pas un nouveau boulot rapidement, je vais devenir la serial killeuse à l'ouvre-lettres.

4- Se trouver des buts, de nouveaux départs. Ces envies de renouveau nous donnent de bonnes raisons de nous lever le matin, souriants et la tête fumante (par les oreilles) de projets. Il peut s'agir de changements à tous les niveaux : un voyage, un mariage, un déménagement, un blog... Il faut juste se donner la motivation de tout mettre en oeuvre pour concrétiser ce nouveau départ : les rêves, ça ne fonctionne pas s'ils restent confortablement cachés dans un coin de notre tête. Si vous croyez dur comme fer que vous deviendrez un jour la nouvelle J-K Rowling mais que vous ne prenez même pas le temps d'écrire l'ébauche du préambule du prologue d'un bouquin, ça craint du boudin. En même temps, si ça peut vous rassurer, je suis la reine du caca boudin noir quand il s'agit de mettre en place un changement d'envergure, je préfère de loin m'allonger sur les nouveaux coussins de mon canapé.

5- S'accorder des petits plaisirs peut paraître futile ou anecdotique, pourtant l'accumulation de petits contentements fonctionnent en général assez bien sur l'humeur générale. En tout cas, sur la mienne (consommatrice superficielle et fière de l'être) : c'est mon plaisir culcul la praline que de me commander une box beauté ou une paire de chaussures. Par contre, je dois avouer que qui dit craquage de slip, dit banquier pas content, mais c'est pas grave. Dans le même ordre d'idées, les petites pensées positives qui s'additionnent sont un must pour traverser l'automne/hiver sans prendre de Prozac. Noël approche. Il va y avoir de super trucs dans les magasins. Les boutiques vont scintiller et les yeux des enfants aussi. Le prochain livre de Robert Galbraith/J-K Rowling ne va pas tarder à sortir. C'est bientôt l'heure de mon verre de vin. Mon article a été sélectionné sur Hellocoton. Oh et sur Inspilia aussi. J'ai réussi à me faire masser le dos par mon conjoint (en le suppliant). J'ai dormi dans de vrais draps en lin de classe mondiale. J'ai plein de Little Box illustrées par Kanako qui envahissent mon armoire... 

En même temps, j'ai un peu honte et je vais arrêter cette liste supra futile ici, car comme le dit le Dalai Lama : « Le bonheur et la satisfaction doivent finalement être quelque chose qui viennent de soi. Il ne faut pas s'attendre à une réelle satisfaction avec de l'argent ou un ordinateur par exemple». Ben mince.




Et vous, quel est votre rapport avec le temps gris ? Quels sont vos petits trucs et astuces en cas de spleen ? 



Le petit air qui va bien : Radical Face - Winter is coming


Pour toute information sur le concept de L'instant couleur, vous pouvez contacter Sarah du blog Et si Welinty. Retrouvez aussi l'Instant couleur gris souris des blopines :



Suivez-moi :
Catégories :

25 commentaires:

  1. Ohlala comme tu as raison, je me disais encore ce matin que l'année avait été difficile pour moi mais comme tu dis il faut relativiser merci pour cette piqûre de rappel !!! Moi c'est de voir qu'il commence à faire sombre dès 17h puis nuit à 18h30 qui me déprime alors je ne saute pas sur ma tisane mais sur le grignotage, pas bien! Ou alors comme il y a 5 mn sur une paire de bottines sur Showroomprivé, oh yeah !!! Bizous (ah oui j'ai bien aimé l'image de l'épouvanteur haha !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, t'inquiète, moi aussi je me jette sur la bouffe et je bois plus de vin, ça craint pour mes fesses ! ;-) Showroom privé, c'est une tuerie pour le compte en banque, il faut franchement éviter d'y aller ! ;-)

      Supprimer
  2. Ahah j'ai adoré le ton de ton article, l'idée est hyper bonne ! Moi je suis une partisante de la vie est trop courte et il faut profiter, et c'est vrai que quand on pense à la chance qu'on a d'avoir tout ça, et qu'on pense à évoluer ou se fixer des objectifs et bah c'est encore plus motivant ! Bref ce que je dis n'a aucun sens ahah mais je me comprends x) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, ben si, ça a beaucoup de sens ! :-) Ce n'est peut-être pas si évident pour toi non plus en ce moment, avec des coloc' cradingues, la luminosité du ciel anglais, ton chéri qui est loin... Mais j'adore ton esprit positif ! :-) Gros bisous

      Supprimer
  3. Coucou :) Super cet article !! Personnellement je ne déprime pas trop quand il fait gris enfin cela dépend si ça dure depuis plusieurs jours là oui mais j'ai de la chance pour le moment il fait super bon chez moi ! aujourd'hui 25 degrés :) mais c'est sur que ça peut être déprimant un dimanche avec ce temps tout tristounet ! Je suis une personne qui relative tout le temps ! je me dis toujours qu'il y a bien plus grave dans la vie je suis assez peace and love comme fille ^^ Il faut positiver :) de gros bisous bon week end :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Alexia, et tu as la chance d'habiter dans la partie sud de la France, ce qui est une grande chance à mon sens ! Ici, il fait gris, comme d'hab ! ;-) Bisous et bon week-end :-)

      Supprimer
  4. Je dois t'avouer qu'en ouvrant l'article à midi et en voyant une photo de chat je ne pensais pas du tout que tu nous ferais un article comme ca !

    Je trouve ca hyper positif et c'est tellement super de voir des choses comme ça dans l'instant couleur ! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Sarah, oui mon chat aussi en a marre du temps gris, il regarde nostalgiquement le ciel en souvenir de l'été, lol ! ;-) Gros bisous et je suis toujours ravie de participer à l'instant couleur !

      Supprimer
  5. Extra cet article! Il est vrai qu'il faut relativiser. Je languis déjà l'été prochain avec les mojitos et la plage ^^ J'aime me balader à la mer en hiver. Ca m'aide à me ressourcer. J'ai la chance de vivre à côté^^
    Bisous ma bichette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Cécile, quelle chance de vivre près de la mer, moi j'habite près des centrales nucléaire, lol ! ;-) Gros bisous !

      Supprimer
  6. Hahaha alors ce n'était pas une blague ton petit mot dans le mail :p! Moi ça va j'ai attendu que le soleil pointe le bout de son nez pour faire mon article !
    L'idée est top c'est vrai que le temps influe beaucoup sur le moral, en ce qui me concerne mes petits trucs en cas de spleen c'est : regarder Ratatouille et ça va tout de suite mieux ! Haha non sinon juste passer un coup de téléphone à ma soeur, jouer au piano... Et surtout comme tu dis : se donner des objectifs ! Ca peut paraître bête mais le fait de savoir que chaque fin de mois j'ai l'instant couleur qui arrive ça motive ! Oh et puis le chocolat on s'en fou c'est trop bon !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, c'est vrai que se passer un petit Disney, c'est top ! Personnellement, si je me mets au piano, je vais faire venir la pluie ! ;-) Bises et bon week-end ! :-)

      Supprimer
  7. Aller au cinéma puis se faire des crêpes !
    +12kg, mais on s'en fiche, dans ces cas-là ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison, ça ne se voit pas sous les manteaux XXL ! ;-)

      Supprimer
  8. J'adore ton article, je le trouve vraiment bien écrit et original pour "l'instant couleur" !

    Je suis conquise :)

    Bravo !!!

    Bon weekend :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est très gentil : il faut croire que le gris m'a inspiré ! ;-) Très bon lundi à toi :-)

      Supprimer
    2. Merci, c'est très gentil : il faut croire que le gris m'a inspiré ! ;-) Très bon lundi à toi :-)

      Supprimer
  9. tu m'as bien faite rire....Mais je garde en mémoire le truc avec l'ouvre-lettres, au cas où....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui, surtout n'hésite pas à trucider tes collègues relous ! ;-)

      Supprimer
  10. J'avoue je déteste l'automne. Il pleut il fait moche et il fait nuit à 17h.... bref j'ai beau essayer de trouver de bons côtés à cette période j'ai quand même du mal à l'apprécier et j'attends avec hâte le mois de janvier où l'air de rien les jours vont commencer à rallonger !

    RépondreSupprimer
  11. Bizarrement, le temps gris n'impacte pas tant que ça sur mon moral ... au contraire, un temps gris me donne envie de cocooning du coup je prends encore plus soins de moi et de temps pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance ! Ici, le soleil est revenu par intermittence hier, ce que ça change tout dans ma tête ! :-)

      Supprimer
  12. Je suis absolument d'accord avec ton article et d'ailleurs je vois que nous avons un point commun en ce qui concerne la fin du point n°3 ! Même si ce n'est pas évident tous les jours, il faut toutefois relativiser comme tu le dis si bien.
    Je te souhaite plein de courage en espérant qu'un meilleur horizon professionnel se présentera pour toi prochainement :)

    RépondreSupprimer
  13. Hello Caro, ah le numéro 3 c'est l'ouvre-lettres dans les fesses de la collègue ! Je te souhaite également du courage pour ton taf ! :-) Bisous :-)

    RépondreSupprimer
  14. Tu as un très joli blog ��

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥