• Lectures
    Partageons les livres que je dévore chaque soir avant de m'endormir : il fait nuit, la guirlande guinguette de l'étagère est allumée, la fenêtre est ouverte et nous pouvons apercevoir un quartier de lune...
    Lire la suite
  • Lifestyle
    Ce qui est pratique dans une rubrique "lifestyle", c'est qu'on peut y trouver un tas de sujets emberlificotés : psycho, santé, cuisine, sport, travail, voyage ... Un vrai bronx quoi !
    Lire la suite
  • Wishlists
    S'accorder des petits plaisirs peut paraître futile ou anecdotique, pourtant l'accumulation de petits contentements fonctionnent en général assez bien sur l'humeur générale (en tout cas, sur la mienne !). En même temps, j'ai un peu honte car comme le dit le Dalai Lama : « Le bonheur et la satisfaction doivent finalement être quelque chose qui viennent de soi. Il ne faut pas s'attendre à une réelle satisfaction avec de l'argent ou un ordinateur par exemple». Ben mince.
    Lire la suite
Bonjour !
Maman gâtée, cat & book addict, bicycletteuse dans l'âme, euh... et rédactrice web !

Pour les plus curieux...
Psst la suite est ici...

Juste avant de mourir de SK Tremayne : un thriller d'Halloween !

En cette période d'Halloween, je vous présente (encore) un bouquin qui fait peur : Juste avant de mourir de  S.K. Tremayne. Je vous préviens, vous allez avoir la frousse, les chocottes, la pétoche et les jetons !  Surtout si vous êtes Vierge, le signe le plus trouillard de la sphère céleste entière, par contre, si vous êtes Belier, ben vous êtes les plus courageux de tout le zodiaque, donc tout va bien (source  Cosmopolitan, supra sûre quoi). 

Bref, après ce petit aparté interstellaire déprimant pour le signe de la vierge, je reviens enfin sur le livre de S.K. Tremayne, Juste avant de mourir : c'est parti (or treat) !


Juste avant de mourir treymane


Kath, son mari Adam et leur fille Lyla vivent dans une ancienne ferme isolée du Devon, région retirée du Dartmoor (au sud-ouest de l'Angleterre pour les pas forts en géo) connue pour ses interminables sentiers ruraux, au beau milieu de la lande sauvage. Leur quotidien est réglé autour de la profession d'Adam, qui est ranger du parc national du Dartmoor et passe donc une grande partie de son temps hors du domicile familial. Et surtout, il y a Lyla, présentant des symptômes autistiques asperger, et qui requiert toute leur attention.

Un jour, Kath est victime d'un accident de voiture et se réveille aux urgences sans avoir le moindre souvenir des circonstances l'ayant conduite au drame. A son retour à la ferme, Adam parait lui en vouloir terriblement et se montre froid et renfermé. Lyla, quant à elle, se coupe encore plus du monde extérieur et présente des comportements inquiétants.

Peu à peu, Kath retrouve des fragments de mémoire et se voit gagnée par la paranoïa, d'autant que les rituels morbides et les amulettes sont très présents dans la culture du Dartmoor, et que l'intrigue se déroule au coeur de l'hiver, interminable et brumeux dans cette région bordée par les Cornouailles (si vous n'arrivez toujours pas à vous situer, ben c'est pas grave, mais sachez que c'était une région adulée par notre chère Agatha Christie et également le centre névralgique de son univers littéraire).



Ce que j'ai aimé dans Juste avant de mourir de SK Tremayne

Ce roman, c'est avant tout la restitution d'un lieu (le Dartmoor en l'occurence) et d'une atmosphère lourde et mystérieuse : la lande, un village isolé, l'hiver interminable, les animaux, les croyances très présentes, les pratiques magiques assimilées à la sorcellerie... Le suspense est omniprésent et s'épaissit graduellement, à l'instar du brouillard, une vraie ambiance d'Halloween réussie !

Ce que j'ai moins aimé

Peut-être le schéma un peu classique de ce thriller : accident, amnésie rétrograde, tromperies. Mais la sauce prend très bien, on est loin de la mayonnaise émulsionnée au saindoux !

J'aurais également préféré un autre dénouement, un peu moins "de bon ton", à l'instar du précédent roman de SK tremayne, Le doute ici.

Et Juste avant de mourir en bref alors ?

Il est parfait pour frissonner dans son plaid en pilou, bien installé devant une bonne flambée (si vous n'avez pas de cheminée, c'est par ici) . Construction et écriture hyper efficaces, atmosphère parfaitement restituée, choix judicieux du lieu de l'intrigue  (le Dartmoor, c'est encore mieux que Salem). Des tas de félicitations à SK Treymane pour ce bouquin et aussi le précédent tant qu'on y est (toujours Le doute) !

                                                                   


Je vous quitte en pensant aux Gaulois (voui, parce qu'Halloween, c'est Gaulois à la base), qui étaient quand même déjà métrosexuels, voire sexy. C'est vrai, ils se coiffaient la tignasse avec des peignes en os et utilisaient les forces et même la pince à épiler pour se couper les poils du nez. J'imagine que pour pécho, ça passait crème !

Pour vous procurer Juste avant de mourir - SK Tremayne, c'est par ici









Commentaires

  1. je crois qu'il me plairait bien, en plus , je suis taureau, alors....

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥